Trois raisons d’aimer la cuisine péruvienne

peru madrid fusionLe seul fait que le Pérou ait été invité à la dernière édition de Madrid Fusión, prouve bien ce que nous savions déjà : la cuisine péruvienne est à la mode. Mais pas seulement le Pérou, toute la zone andine a beaucoup à offrir. Si vous n’avez pas encore eu la chance de goûter leur ceviche, leurs délices dérivées du café ou du célèbre pisco, Virgilio Martínez, un des plus importants protagonistes de la grande cuisine péruvienne, nous donne trois bonnes raisons de tomber amoureux de la saveur du moment :

1. Une fusion de cultures

Les migrations successives au Pérou, européennes (majoritairement espagnoles), orientales et africaines, ont apporté de la personnalité à la cuisine andine. « La complexité de ce territoire commence maintenant à être comprise », explique le chef du restaurant Central à Lima. « Nous possédons un héritage ancien formé par plusieurs cultures, et cela se reflète dans la profondeur de notre gastronomie, dans le respect de la nature et de l’écologie, dans la modernité et la préservation des origines ».

2. Des saveurs authentiques

La cuisine péruvienne se caractérise par la richesse de ses saveurs, pures, sans additif.  Intitulé  ‘Perú, con mucho gusto’, Virgilio a prononcé un discours durant le concours culinaire, lors duquel il a justement précisé  ce que nous devons absolument goûter si nous voyageons dans ce pays.  « Dans les pays andins, il faut goûter les tubercules, toutes les variétés de maïs et de quinoa. Je vous recommande de goûter ces ingrédients entiers, sans qu’ils soient préparés, car ils sont le meilleur exemple du  naturel, du natif, de l’expression même de la terre. » Finalement, la « papa » (pomme de terre) est « le véritable présent du Pérou au monde. »

3. Un verre de pisco

Le distillat péruvien embléme du pays fait fureur. « Le pisco est particulier par son processus de fabrication, par son origine et par sa signification pour les Péruviens : il représente beaucoup de passion, d’engagement, d’amour pour la terre et le travail « , assure Virgilio. De plus,  » cette année, le monde des cocktails va être particulièrement inspiré par le pisco« , avance le cuisinier.

Traduction d’un extrait de l’article « Tres motivos para amar la cocina peruana« 

Pas de commentaires
Add Comment Register



Laisser un commentaire